Pourquoi passer au vrac? Episode 1

21 mai 2021 - Aucun commentaire

Le gaspillage alimentaire

On en parle beaucoup et voici quelques chiffres:
Chaque année en France, ce sont 10 millions de tonnes de nourriture qui sont jetées soit 16 milliards d’euros.
Chaque année, chacun de nous jette 29kg de nourriture (dont 7kg d’aliments encore emballés), cela représente 100 à 160 euros, soit un repas par semaine.
Ces chiffres sont assez vertigineux et indigestes, non? Même si vous vous dites « Non pas moi ! », réfléchissez un peu aux restes de repas que vous jetez, à la tranche de pain entamée qui passe facilement à la poubelle ou au fruit qui traine dans le compotier et finit par pourrir…

Mais le gaspillage commence bien avant votre frigo. A vouloir toujours du plus beau, du plus lisse, du plus propre, on a encouragé les industriels à ne sélectionner que la norme laissant de côté les fruits et légumes mal calibrés ou « moches », qui finissent en alimentation animale dans le meilleur des cas. Le gaspillage se retrouve aussi dans le transport des marchandises, souvent malmenées pour faire des centaines ou milliers de kilomètres entre leur lieu de production et leur lieu de vente. Enfin qui n’a pas vu les invendus des grandes surfaces finir dans les poubelles… même si aujourd’hui on les encourage à en faire don à des associations. Le gaspillage est partout mais nous pouvons à notre échelle agir pour le réduire.

Que vient faire le vrac ici ?

Pour beaucoup d’entre vous le VRAC n’est pas un concept très clair. Le vrac est un mode de vente où les produits sont présentés sans emballage, c’est aussi un mode de consommation où le consommateur va pouvoir choisir la quantité de produit qu’il désire.

Et bien le VRAC peut être un des moyens de lutter contre ce gaspillage.
En effet, en achetant en vrac, vous ne prenez que la quantité qu’il vous faut, pas besoin d’un paquet de 500gr si vous n’avez besoin que de 100gr de produit. Votre produit ne reste pas dans le placard des semaines voire des mois sans que vous ne l’utilisiez. Vous gérez au plus près vos besoins réels.

Si nous jetons autant de nourriture, c’est bien qu’à un moment nous achetons plus que nous n’avons besoin : nous nous laissons séduire par les gros conditionnements, par les « offres spéciales » qui nous murmurent à l’oreille que « l’on fait l’affaire du siècle en achetant 3 paquets de lardons fumés » dont le dernier paquet sera périmé et finira à la poubelle…, il fera partie des 7kg précédemment cités.

Pourtant certains restes, aliment défraichis… peuvent être transformés et refaire un repas. Pensez aux soupes ou purées pour les légumes un peu ramollos, aux compotes pour les fruits « trainards », au pain perdu pour les tartines sèches, etc. Il existe de nombreux blogs qui fourmillent d’idées pour vous aider, en voici deux en exemple:

https://www.lapetitecuisinedenat.com/

Cuisine anti gaspi ! – Pour ne plus jamais jeter de nourriture à la poubelle !

Et si malgré tout vous devez jeter, renseignez-vous il y a peut être près de chez vous un voisin qui a un compost ou des poules et qui sera ravis de vos « dons »; il existe même de mini-composteurs pour obtenir un engrais naturel, vous pourrez alors apporter de nombreux nutriments supplémentaires à votre potager de balcon ou vos plantes d’intérieur.

Alors prêt à lutter contre le gaspillage en passant au vrac ? Nous verrons dans notre 2eme épisode comment le vrac nous aide aussi à réduire nos déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *